Parcours Espagne-France (Madrid - Toulouse - Limoux)

2005-11-01 MAR 22:32 (FR) | STEVE

Atterrissage à Madrid et petit périple de retour en vélo, vers la France... du 18 au 29 septembre (+ prolongation sur le Canal du midi).

L’idée : éviter la zone désertique de Saragosse en mettant d’abord cap au nord, passer par plein de petites sierra bien sympa avec des petits villages, des éoliennes, des cervidés, du soleil puis passer au sud de Logrono et Pamplune, dépasser Jaca et passer en France par le peu fréquenté et pourtant bien haut, col du Pourtalet.

(Re)découvrir la France du haut des cols de l’Aubisque et du Tourmalet pour finir ce retour dans le creux de la Garonne. Toulouse et, là, commencent les jours de retrouvailles avec les amis et famille. Une autre histoire, un petit tour de France qui commence en vélo, Canal du midi, Carcasonne, Limoux....jusqu’à la pluie.


Parcours Madrid - Jaca - Col du Pourtalet - Col du Tourmalet - Saint Gaudens - Toulouse - Carcassonne - Limoux.

— Jour 1 - 18/09/2005 - Madrid-Bustarviejo (train + 30 km)

Départ Madrid (possibilité train pour sortir de la capitale pour Colmenar Viejo). Piste cyclable protégée de Colmenar-Viejo à Soto del Real (M609). Vue sur la Sierra de Guadarrama. Route vallonnée (M610). Nuit sous tente près d’une ferme en ruine. Plus on s’éloigne de Madrid moins il y a de trafic.

— Jour 2 - 19/09/2005 - Bustarviejo - Cogolludo (82 km)

Passage d’un petit col avant Bustarviejo (café - courses). M610 passage de l’autoroute. M 124 Torrelaguna (gros bourg). Uceda puis forte et courte montée pour El Cubillo de Uceda (CM 1002). Plateau aride. Vue superbe sur Sierra de Guadarrama et vallée de Madrid. Belles églises. Puebra de Bellena (CM 1001) grande descente puis... remontée. Pas de trafic. Cogolludo. Petit village à la vie sympathique, grande place, commerces et château en ruine, cafés bien locaux. Nuit au pied des ruines du château.

— Jour 3 - 20/09/2005 - Cogolludo - La Riba de Escaloté (71 km)

Quitte ruines par une belle montée régulière offrant vue sur le village et début d’une pinède. CM 1001. Descente sur Embalse de Alcorlo (barrage). Baignade dans l’eau au niveau du barrage. Longe la retenue. Petits villages, ruines. Vallonnée. Descente dans une sorte de canyon. Pause pic nic au creux de la descente à Naharros (fontaine, ombre et beau petit village (pas de commerces). Montée puis redescente sur la ville-citadelle de Atienza. Joli village, beaucoup d’infrastructure (commerces, hôtel). Touristique. Eau de fontaine potable mais imbuvable. Quitte la CM 1001 pour la minuscule et superbe GU154. Terre rouge, agricole. Barcones, village en pierre plus grosse, 1000m d’altitude. Sans doute froid en hiver. SO 154 (changement de département). Vue sur nos premières éoliennes, des centaines au loin (Nord Est). Quelques petits panneaux d’info sur des bornes pour les cyclistes. Plateau sec, pas un arbre à l’horizon puis une faille et descente dans un superbe canyon (champ de tournesols). Village de La Riba de Escaloté. Pas de commerce. Une superbe fontaine à l’entrée du village. Monte la tente à l’entrée du village dans un champ à l’abri du vent. Ruines de château. Au loin vu sur les tours construites à l’époque mauresque. Village préféré de Géraldine. Superbe à partir de Atienza, au couleur du soir.

— Jour 4 - 21/09/2005 - La Riba de Escaloté - Ucero (72 km)

Petit canyon dans la SO 152. Belle église à Caltojar, commerces. Grande ligne droite contre le vent. Berlanga de Duero. Approche avec vue sur la citadelle. Jour de marché. Petite ville. Tout commerces, banque. Visite possible de la citadelle. Face à la vielle porte de la ville petite route qui monte plein ouest pour Morales, Recuerda, vue sur la citadelle mauresque de Gormaz. Contourne (SO 160) les superbes ruines de Gormaz. Arrivée à El Burgo par piste cyclable longeant le château (ruine) et le canyon. Jolie vieille ville, très (trop) propre. Tout commerce. Sortie de la ville pour Ucero par la longue et inintéressante SO 920. Ucero, petit village, dans creux de vallée. Ruines. Monte la tente au pied du château (en haut de la ville). Vue superbe sur le canyon de Rio Lobos. Camping à Ucero (3km après) mais fermé après le 15 septembre. Visite possible en balade du canyon, info à la maison du Parc national.

— Jour 5 - 22/09/2005 - Ucero - Vinuesa (62 km)

Ucero. Superbe montée en lacets en 30 ou 40 minutes (SO 920). Vue sur Ucero, sur el Canyon del rio Lobo. Quitte les paysages des jours précédents pour des paysages de forêts. San Leonardo de Yague. Ville. Internet à la mairie. Route nationale 234 sur 6 km (sans danger). A Navaleno, entrer dans le village (gauche), traverser le village et prendre à droite en sortant la route qui monte, petite route direction nord est, route forestière en état moyen, pas de village pendant de nombreux km, et pas d’eau. Route à l’ombre (bois). Exploitation forestière. Reserva nacional de Urbión. Croisement de la toute neuve SO 840. Mène au barrage de la cuerda del pozo. Retenue à sec. Baignade impossible (boue). Traverser Molinos del Duero (évite le contournement). Jolie. Eau. Vinuesa. Village mignon, internet à la bibliothèque. Office de tourisme.Camping à la sortie sur la route à gauche. Camping tout service, pas cher en basse saison.

— Jour 6 - 23/09/2005 - Vinuesa - Yanguas (86 km)

Longe le lac par la SO 821. A gauche SO 821. El Royo. Montée régulière et redescente sur Sotillo del rincón. SO 820 jusqu’à la nationale N 111. Nationale (à gauche) sur 4 km. Almarza (eau non-potable). SOP 1004 pour Gallinero, Ventosa de la sierra. Éoliennes au loin. Quitte paysages forestiers pour sec et aride. Moutons. Au croisement de la C115 à gauche pour la première longue montée du voyage. Lacets jusqu’au Puerto de Oncala. Passage au milieu des éoliennes. Petites descentes et remontées avant grande, très grande descente pour Yanguas. Camping sauvage sur petit chemin.

— Jour 7 - 24/09/2005 - Yanguas - Monasterio de la Oliva (118 km)

Yanguas, beau village très restauré. Empreintes de dinosaures. Descente dans canyon, mauvais goudron. Villages tristes. Mines. Arnedillo (commerces) début de la voie verte. (Piste cyclable goudronnée sur ancienne voie ferrée). Evite la route passante et permet de traverser une région moche de manière agréable. Arnedo ville industrielle, tout commerce. Piste cyclable dans tunnel avant Autol. Longe la LR 282. Plat, vignes, pour la ville de Calahorra. Suite de grosses routes LR 134 (San Andrián). Grosse montée (NA 653). Vignobles. NA 624. Descente. Peralta. Fontaine sur la place. NA 128. Marcilla, Virgen del Soto. Superbe chapelle. Eau. Ombre. Route nationale N 121 sur 2 km plein nord (gauche). A droite la NA 124 direction Santacara (commerces). Traverser le Rio Aragón (vallée superbe). Melida (ne pas y monter) prendre avant la NA 5500 pour Monasterio de la Oliva. Camping sauvage devant le monastère. Fontaine.

— Jour 8 - 25/09/2005 - Monasterio de la Oliva - Berdún (90 km)

Visite possible du monastère. Toilettes. Village de Carcastillo. Inintéressant sauf commerces. Longue NA 534, montée dans forêt puis vallonnée, agricole. Seul village, San Isidro del Pinar (église). Col avant Caseda (seul pluie du voyage, 10 minutes), vue sur les Pyrénées, Gabarderal, Sanguesa. Au contournement, NA 5410 pour col avant Javier. Javier (château, resto et salle « hors sac » + toilettes). Yesa. Carrefour de la route nationale N 240. 51 km de nationale. Route jolie longeant le barrage mais très passante le dimanche. 10 km avant Berdún, très bonne boulangerie + eau (dans un virage) à droite près du croisement de la HU 2021 (direction Villareal de la canal). Berdún, escale sur la route de Compostelle. Village perché (et donc ça monte pour arriver à l’église). Ruelles, commerces. Super mignon, calme. Auberge avec café bien animé.

— Jour 9 - 26/09/2005 - Berdún - Escarilla (82 km)

Nationale N 240, superbe par beau temps avec chaîne des Pyrénées au nord que l’on longe. Jaca. Grosse ville. Décide de passer la frontière par le Col du Portalet et non le col du Somport pour éviter le trafic des camions. N 330. Peu de trafic. A l’intersection avant Sabiñanigo passer Sinegue et suivre la N 260 pour s’enfoncer plein nord vers le col et la France. Large route jusqu’à Biescas (internet à la bibliothèque). Début de la montée réelle, régulière juste quelques passages avec une pente supérieure à 10%. Jolie vallée en contre bas. Escarilla (camping cher donc Bivouac dans un champ, peu de commerces).

— Jour 10 - 27/09/2005 - Escarilla (Espagne) - Laruns (France) - (49 km - 750 km depuis Madrid)

Contournement du tunnel par ancienne route en balcon puis belle montée régulière jusqu’au col. Alpages. Pas de village (stations de ski) en bord de route. Station essence (eau) avant col. Col du Portalet 1794 m (frontière Espagne/France). Boutiques (eau). Redescente par route très jolie mais plus étroite côté français (D 934). Laruns. Premier village français avec tous commerces (sauf Internet) mais plusieurs boulangeries. Nombreux camping.

— Jour 11 - 28/09/2005 - Laruns - Luz Saint Sauveur (72 km) (ou par Pau)

Deux options (direction Pau, Option Bas de vallées, ce que fait Géraldine) ou les Cols des Pyrénées (Option de Steve).

Option Cols des Pyrénées : remonter au croisement D 934 / D 918 en haut de Laruns. D 918 direction Col d’Aubisque. Montée régulière sans difficulté jusqu’à Eaux Bonnes (pente à 6 ou 7 % à l’ombre), Panneaux d’informations sur le dénivelé pour les cyclistes en bord de route. Après Eaux-Bonnes, début des réjouissances. Passage un peu rude vers les petits tunnels avant la station de ski de Gourette. Gourette (eau, commerces). Suite de la montée (10 % environ) en bord d’alpage. Col d’Aubisque (1709 m). Eau et vue superbe. Redescente par petite route (toujours D 918) mais très très étroite. Vue superbe. Aigles. Remontée pour le Col du Soulor (1474m). Longue redescente sur la vallée verte vers Argeles-Gazost mais après Aucun à droite (D13) pour Bun, Siriex, Arcizans, Saint Savin et Pierrefitte (Ce raccourcis évite la descente jusqu’à Argeles-Gazost). Remonter la vallée (gorge de Luz) D 921. Luz Saint Sauveur (ville, commerces, camping, internet).

Option Bas de vallées : de Laruns à Pau - 4 heures Suivre les petites routes qui bordent la D934 par Beost, Louvie, Aste-Béon, Louvie, Juzon, Sevignac-Meyracq, Rébénacq (par la D187 - très joli mais assez long), Gan puis direction Pau.

— Jour 12 - 29/09/2005 - Luz Saint Sauveur - Saint Martory (125 km)

Option Cols des Pyrénées : Montée de la D 918 pour le Col du Tourmalet. Les réjouissances commencent dès la sortie Luz Saint Sauveur et sans pauses (plat ou faux plats) avant le sommet. Panneaux d’informations sur le dénivelé pour les cyclistes en bord de route. Barèges (commerces, eau) et après... ça monte toujours (ce jour-ci dans les nuages donc pas de vue, dommage mais surtout pas de Hollandais en liesse sur le bord de la route... Que du bonheur). Col du Tourmalet, 2115 m (bar café).Redescente, Sainte Marie de Campan (Col d’Aspin complètement bouché par les nuages donc passage par les bas de vallée). Bagnères-de-Bigorre. Jonction des deux options de parcours.

Option Bas de vallées : De Pau à Saint Pierre de Bigorre - 1 journée Rejoindre la D37 par Uzos, Narcastet, Pardies, Nay (lieu de naissance du béret : basque !) : petite route tranquille. D 937 route plus passante mais régulière, par Lestelle-Bétharram (très joli sanctuaire que je n’ai pas visité), Saint Pé de Bigorre, Lourdes. Encore la D 937 par Escoubès (bonne montée), Loucrup (re-bonne montée) puis D 935 direction Bagnères de Bigorre. Arrêt à Pouzac au Camping Bigourdan, très sympathique.

Bagnères-de-Bigorre prendre à droite toujours la D 938 direction Mauvezin (nous on a pris à droite avant par les petits villages de Uzer, Bonnemaison mais on regrette. Des valons encaissés, des pentes incroyables... à décourager les cyclistes). La Barthe de Neste, route avec vue superbe sur la chaîne des Pyrénées.Toujours D938, Montréjeau. Après le pont, D 34 Huos, Pointis, D 33 Labarthe Rivierre, Valentine. Longe la Garonne. Miramont, D21 puis D 26 jusqu’à Saint Martory.

— Jour 13 - Saint Martory - Toulouse

Possible par parcours cyclable fléché du Conseil Général de la Haute-Garonne. (longe la Garonne, Saint Martory, Roquefort sur Garonne, etc..par petites routes)

— Toulouse (bon, nous on se repose le temps que le beau temps revienne)

— Jour 14 - Toulouse - Castelnaudary

Départ de Toulouse par un beau soleil. Longe le canal du midi direction Sud-Est. Nombreux points d’eau, cartes, infos. Goudronné jusqu’après Villefranche de Lauragais (Obélisque de Riquet). Après demander l’état du chemin aux éclusiers. Parfois boueux nécessitant de reprendre des portions de route. Nuit en camping sauvage au bord du canal avant Villefranche.

— Jour 15 - Castelnaudary - Limoux

Belle traversée de Castelnaudary. Etat du chemin de plus en plus étroit et en plus mauvais état. Carcassonne. Sortir du canal avant la ville. Visite de la citadelle, tout de même. Suivre la D204, D43 puis D 504 jusqu’à Limoux, ce qui évite la dangereuse D 118 et permet de traverser de beaux vignobles. Limoux, on retrouve les amis. Fin du voyage, de ce voyage.

Pour toutes remarques ou infos sur ce parcours. Mail : verslesud à free.fr

Parcours Espagne 2005 - 47.9 ko
Parcours Espagne 2005

Amérique du Sud

Un premier pied posé en Amérique du sud (Brésil) il y a trois ans et depuis l’attente d’y retourner, mais pas que pour quelques semaines. Voilà, maintenant la route du sud est ouverte pour la marche, le vélo mais aussi pour tenter de comprendre les réalités sociales...

[RETOUR À L'ACCUEIL] [ÉDITION]